LES YARDBIRDS ET LA FRANCE  
 
 

En 1965, la France découvre les Yardbirds via leur premier hit "For Your Love". Auparavant il font partie de la nébuleuse des artistes anglais dont un petit nombre d'initiés connaissent les noms en parcourant les magazines importés depuis l'Angleterre. Leur manager a déjà négocié un contrat de distribution avec la France, qui fait de Barclay et son sous label Riviera, le seul représentant sur le territoire national de la discographie des Yarbirds. Dans une certaine logique, c'est Columbia et EMI qui aurait dû les distribuer, mais le producteur était seulement lié pour le marché anglais avec Columbia. Devant le succès assez mitigé des premiers disques, EMI ne s'est pas trop pressé de les signer dans d'autres pays. De son côté Barclay ne s'est pas hâté pour les publier ici. C'est le détonateur du premier hit qui a accéléré les choses. La France, comme pas mal d'autres pays a sa propre sensibilité concernant la publication d'artistes étrangers. Au mlieu des sixties, il est certain que tout ce qui vient d'Angleterre est intéressant depuis l'avènement des Beatles et des Rolling Stones. A défaut d'avoir les deux grands noms à l'affiche, les maisons se rabattent sur les concurrents. En principe, un titre très bien classé chez les Anglais a de fortes chances d'avoir une édition française et par rebond d'obtenir un succès ici. Ce n'est pas toujours le cas, spécialement en ce qui concerne le succès. Des groupes qui marchent très fort du côté britannique sont à peu près ignorés par la France. Un bel exemple reste les Bachelors. Ils arrivent avec un style complètement décalé, la reprise de vieilles chansons, à faire de l'ombre aux Beatles au niveau des ventes. La France ne se passionne pas du tout pour leurs disques et les considèrent comme les champions de la ringardise. A l'opposé les Moody Blues, qui ont bien de la peine à renouveler le succès de "Go Now", cassent la baraque avec "Bye Bye Bird", un flop total en Angleterre, mais qui fait d'eux des vedettes en France. Ce n'est pas un hasard si le disque suivant a un titre bien français "Boulevard De La Madeleine". On peut encore citer en exemple d'autres cas comme le "I Want You Back Again" des Zombies, "Days Of Pearly Spencer" de David Mc Williams, "I Vanna Be Free" des VIP'S, "My Friend Jack" des Smoke. Hits mineurs ou flops dans leur pays d'origine, ils obtiennent une consécration de la part du public francophone.

Pour les Yardbirds, il est naturel que Barclay se décide à publier un premier disque dès que "For Your Love" s'empare des classements anglais. Le soutien médiatique se manifeste par la radio et la célèbre émission de 5 à 7 sur Europe 1, "Salut les Copains". Cette émission fait un peu la pluie et le beau temps auprès des jeunes adolescents qui désertent les rues pour se rincer l'oreille avec les chansons à la mode. Ce soutien sera assez efficace et tous les hits des Yardbirds deviendront assez populaires en France en étant régulièrement programmés. L'émission de radio va de pair avec le magazine du même nom qui tirera à plus d'un million d'exemplaires à son apogée. On ne consacrera aucun article conséquent pour le groupe, juste quelques lignes dans la rubrique appelée "Billet de Londres" qui résume très brièvement l'actualité musicale anglaise. Pendant l'été 1965, un numéro spécial entièrement dédié à l'Angleterre fera une promotion pour quelques groupes, certains déjà sur la pente descendante, sans s'arrêter sur les Yardbirds. Dans le souvenir des branchés de l'époque, une seule revue restera à jamais comme la meilleure, Disco Revue. Consacrée au départ sur le véritable rock and roll, elle s'intéressera par la suite à promouvoir des artistes plus secondaires au niveau succès, mais plus progressites dans leur démarche musicale. Le fondateur, Jean-Claude Berthon, fut le premier à comprendre en France toute l'importance de groupes comme les Rolling Stones, les Who et il consacra pas mal de lignes aux Yardbirds. Les nouvelles parutions discographiques y sont mentionnées et commentées. Ce sera sans nul doute le meilleur soutien de la presse française spécialisé pour les Yardbirds. Malheureusement la revue disparut en 1966, faute de moyens. En 1967, le relais fut pris par Rock et Folk qui deviendra le magazine de référence pour longtemps. Dans un des premiers numéros, un article sera consacré aux Yardbirds. Au fil du temps, la gloire passée est revisitée par divers chroniqueurs de Rock et Folk, Best. En 1984, la parution de Jukebox Magazine, revue des collectionneurs, verra un rappel constant de la légende, tout au long des numéros de sa très longue existence.

On ne peut pas dire que les Yardbirds ont eu une histoire d'amour particulière avec la France. Bien sûr, comme pour beaucoup d'autres, le marché US est très prometteur et l'accent est mis principalement sur ce dernier. Toutefois leur popularité leur permit de visiter de nombreux pays d'Europe et la France n'est de loin pas négligée. On peut affirmer que pendant deux ans ils furent très populaires ici. Quarante ans plus tard, c'est même un des pays les plus visités par les collectionneurs, friands des superbes pièces qui furent publuées ici. Sans être particulièreemnt abondante, la discographie française (voir sous la rubrique discographie) est sans doute l'une des plus belles qui existe à travers le monde. Sept EPs et deux LPs, dans une présentation propre à ce pays, couplage de titres et pochettes, sans compter les 45 tours simples.
Bien sûr, les Yardbirds vinrent plusieurs fois en France. Voici les dates connues:
20 juin 1965 Ils jouent en ouverture des Beatles au Palais de Sports à Paris
Il existe un (mauvais) témoignage extrait sonore de ce concert (titre: I Wish You Would) sur certains pirates.
22 juin 1965 Concert au Palais d'Hiver à Lyon.
5 février 1966 Concert à la mutualité à Paris
1 avril 1966 Concert à la Locomotive à Paris ensuite Marseille
11 avril 1967 Concert à la Locomotive, ensuite Aulnay-sous.Bois
30 avril 1967 Concert à Chaville
20 mai 1967 Cocert à Jouy-en-Josas
9 mars 1968 Enregistrement de l'émission télévisée Bouton Rouge dans laquelle ils jouent notamment "The Train Kept A-Rollin'" et c'est probablement là qu'à été enregistré la version de Dazed And Confused" qui figure sur le CD "Cumular Limit", ensuite concert parisien. Dernière apparition des Yardbirds en France.
Le phénomène des adapations françaises bat son plein à cette époque et chaque succès anglais ou américain est accaparé par les chanteurs francophones. Il existe les adaptations des titres suivants:

For Your Love Une Fois enregistré par Monty

Heart Full Of Soul Je Ne Peux Pas L'oublier enregistré par Thierry Vincent

Shapes Of Things Ca Fait Au Moins Trois Mois enregistré par François Fabrice, qui n'est autre que le futur animateur de célèbre émission "La Classe"

Still I'm Sad Les Corbeaux De L'hiver enregistré par les Compagnons de la Chanson

Les deux premières furent de modestes succès et aucune ne surclassa le succès des versions originales. L'adaptation inattendue des Compagnons de la Chanson resta iconnue du public, face B d'un disque qui ne fut pas spécialement un grand succès pour eux. Beaucoup plus tard l'ex Bonheur des Dames, Ramon Pipin, enregistre deux versions un peu parodiques de "Happenings Ten Years Time Ago" qui deviendra "Les Happenings De Mes Dix-Huit Ans" et nouvelle version de "Still I'm Sad", cette fois sous le titre "Le Chagrin".
Pour terminer le webmaster lance un appel à toutes les personnes qui auraient en leur possession des documents concernant les Yarbirds parus dans la presse française, articles, publicités, dates de concerts, ainsi que des photos personnelles. Un fan club ayant existé en France, sont recherchées des personnes en ayant fait partie, des animateurs. Cité de mémoire, ce club était situé à Boulogne- Billancourt sous la houlette de, toujours cité de mémoire, Nicole Feingenbaum. Contacter le webmaster. Merci d'avance.

Rubrique connectée: discographie française

Monty, il fut le premier à adapter les Yardbirds avec "For Your Love" qui devint "Une Fois" : On peut trouver sa version en LP (illustré ici) en EP et en simple
 
Second à réaliser une version française en reprenant "Heart Full Of Soul" sous le titre "Je Ne Peux Pas L'oublier". Cet ancien chanteur des Pingouins et plus tard producteur, obtint avec ce titre un modeste succès. Il est décédé au début des années 90. Ici un album compilation .
 
Sans doute la version la plus inattendue, "Still I'm Sad" est accaparé par les Compagnons de la Chanson, pour un de ces exercices vocaux dont ils avaient l'habitude. Son titre "Les Corbeaux De L'hiver" est significatif de l'ambiance grégorienne de cette chanson.
 
Plus connu comme animateur que comme chanteur, (François) Fabrice réalisa malgré tout une version assez variété du très progressif "Shapes Of Things". On y colla le titre de "Ca Fait Au Moins Trois Mois" pour un résultat qui ne fit pas pousser des cris d'admiration à Chris Dreja .
 
En 1992, Ramon Pipin ancien Bonheur des Dames, Odeurs, enregistre un CD consacré à quelques titres forts des sixties créés par les Kinks, Pink Ployd, Donovan, Cream, Spencer Davis Group, Troggs, Moody Blues, Who, Big Joe Williams via les Them. Les Yardbirds y figurent par deux fois pour "Happenings Ten Years Time Ago" et "Still I'm Sad. Ce sont des versions en français dans un style souvent parodique